Madame, Monsieur,

La loi HPST du 21 Juillet 2009, portant sur la réforme de la santé, rend obligatoire l’EPP (évaluation des pratiques professionnelles).

Elle n’en prévoit pas encore les modalités d’applications.

Qui va évaluer ? , dans quelles conditions ? , qui choisira les thèmes ? , et enfin quelles en seront les conséquences ?

En l’absence de réponses, le CNO à organisé des sessions d’évaluations, sur la base du volontariat, qui sont des rencontres au cours des quelles les professionnels mettent en commun leurs différentes pratiques sous la direction d’un Facilitateur (coordonnateur, organisateur)

Ces échanges sur des thèmes proposés, enrichissent les participants de l’expérience professionnelle de chacun.

De plus ces sessions constituent une auto évaluation de la profession qui de ce fait prend en main les modalités d’application de la loi.

Il n’en découle rien d’acquis quant à la future organisation de l’EPP. Elle reste à définir par le gouvernement, mais nous espérons que notre propre organisation pourra créer une base autour de laquelle s’articuleront les modalités définitives de la loi.